10 aliments qui remplacent la viande

green bloom propose la chlorelle sous sa forme fraîche

 

La France est un pays dans lequel on consomme énormément de viande : environ 1,55 million de tonnes de viande de bœuf par an, soit à peu près 50 kilos chaque seconde ! Des chiffres tout simplement hallucinants…La France est un pays dans lequel on consomme énormément de viande : environ 1,55 million de tonnes de viande de bœuf par an, soit à peu près 50 kilos chaque seconde ! Des chiffres tout simplement hallucinants…

Mais ces dernières années, avec les vidéos polémiques sur le traitement des animaux dans les abattoirs, les études scientifiques établissant des liens entre cancer et consommation de viande et les campagnes de santé publique anti-surpoids, on a noté un réel engouement pour le végétarisme et le véganisme dans l’Hexagone.
Mais bon, quand on a eu l’habitude de mettre de la viande au menu quasiment tous les jours, pas toujours évident de se composer des assiettes veggies ! Sans oublier que la viande représente une source importante de protéines, mais aussi de fer, de vitamine B12, et de lipides. Alors comment s’en passer dans notre alimentation sans souffrir de carences… ?

Pour nous aider à y voir plus clair, CuisineAZ nous donne 10 aliments qui remplacent la viande, pour adopter une alimentation plus healthy mais totalement équilibrée !

La chlorelle

La chlorelle est une microalgue que l’on connaît aussi sous le nom de chlorella… ou pas ! Logique : en France et en Europe, les microalgues sont encore très peu connues et très peu utilisées dans l’alimentation. Et c’est bien dommage d’ailleurs, car la chlorelle a beau être une algue minuscule, elle représente une source très importantes de nutriments… En effet, la chlorelle est composée de protéines à hauteur d’environ 50%… soit environ le double de la viande ! Mais ce n’est pas tout : la chlorelle est également riche en oméga3 (des bonnes graisses que l’on trouve surtout dans le poisson), et en vitamine B1, B6 et B12 (des vitamines que l’on trouve habituellement soit dans la viande, soit dans les produits laitiers).

Le seitan

Quand on pense à des produits alternatifs à la viande, le premier aliment qui nous vient à l’esprit, c’est souvent le tofu. Eh bien en réalité, il existe un autre produit d’origine végétale qui permet aux personnes qui veulent se passer de viande de faire le plein de protéines. Il s’agit du seitan, une pâte fabriquée à base de farine de blé et que l’on connaît aussi sous le nom de « viande des végétariens ». Un surnom largement mérité : en plus de contenir autant de protéines que la viande (environ 25 grammes pour 100 grammes de seitan), le seitan ressemble également, de par sa texture, sa couleur et son goût, à de la viande cuite. Et en plus, le seitan permet de remplacer la viande sans apporter trop de matière grasse. Super !

Les lentilles vertes

A première vue, pas évident d’établir un rapport entre un bon morceau de viande rouge et un bol de lentilles vertes… Et pourtant, il y en a un qui devrait ravir les végétariens et les véganes : l’apport en protéines et en fer. En effet, les lentilles sont des légumineuses qui apportent à l’organisme autant de protéines que la viande : 24 grammes de protéines pour 100 grammes de lentilles vertes, pas mal non ? Cerise sur le gâteau : les lentilles sont des légumes secs qui sont aussi riches en fer, un minéral très important pour l’organisme et dont les végétariens craignent souvent les carences.

Les associations céréales/légumineuses

Quand on est végétarien ou végane et que l’on veut se passer de viande, il y a un élément à toujours garder à l’esprit : les protéines végétales et animales ne sont pas constituées de la même manière. En effet, si les protéines animales contiennent 9 acides animés indispensables à l’organisme, les protéines végétales les contiennent en partie (le seitan en contient une partie, les amandes une partie, etc.). Pour retrouver la chaîne des 9 acides aminés au complet, il faut donc combiner les sources de protéines végétales. Et le meilleur moyen d’y parvenir, c’est donc de faire des associations céréales/légumineuses, qui vont permettre de retrouver les 9 acides aminés au complet et d’assimiler au mieux les protéines végétales. Place donc aux mélanges riz/haricots rouges, riz/lentilles, pâtes/pois cassés, semoule/pois chiches ou encore maïs/fèves !

L’huile de coco

Quand on arrête de manger de la viande, on prive au passage notre organisme d’une source nonnégligeable de lipides. Or les graisses n’ont pas toutes un mauvais rôle : si les graisses saturées et les graisses trans sont mauvaises pour l’organisme, il existe également des bonnes graisses qui jouent un rôle positif dans notre corps. Bonne nouvelle : on peut trouver des bonnes graisses d’origine végétale, notamment dans certaines huiles comme l’huile de coco, l’huile d’arachide, l’huile de sésame ou encore l’huile de colza.

La spiruline

Le fer est un minéral dont le rôle principal est d’assurer le transport de l’oxygène dans le sang. En cas de carence en fer, on est pâle, fatigué, et on a la sensation que notre jauge d’énergie est constamment à zéro. Petit bémol pour les végétariens et les véganes : sur le podium des aliments les plus riches en fer, on trouve les abats, la viande rouge, et les fruits de mer. Quand on ne mange pas de viande ni de poisson, cela peut donc devenir compliqué d’apporter régulièrement du fer à notre organisme. Enfin, ça, c’était sans compter sur la spiruline ! Une microalgue (comme la chlorelle) qui contient pas moins de 29 mg de fer aux 100 grammes, contre 23 pour le boudin noir, réputé pour être le champion de l’apport en fer ! Bon à savoir : le thym et les légumes secs contiennent également du fer !

Le camembert

Une autre carence alimentaire à laquelle les végétariens sont plus sujets que les carnivores, c’est la carence en vitamine B12. Une vitamine qui sert notamment à fabriquer les globules rouges, et que l’on doit absolument apporter à notre corps via notre alimentation, car il ne sait pas la créer lui même. Et si les abats représentent une source très intéressante de vitamine B12 (normal, puisqu’elle est stockée dans le foie des animaux), il faut savoir qu’en raison de son processus de fabrication (fermentation), le camembert est un fromage qui permet de faire le plein de vitamine B12. Et pour les personnes qui ne mangent pas de produits laitiers, on trouve également de la vitamine B12 dans la chlorelle (encore elle !), le miso ou l’herbe de blé.

L’avocat

Quand on est végane ou végétarien, on ne mange ni viande, ni poisson. Or se priver de poisson (notamment les poissons gras comme le saumon, le thon ou la sardine), c’est faire une croix sur une source très importante d’oméga3 ; des bonnes graisses qui permettent à notre organisme de lutter contre les maladies cardiovasculaires, mais également à notre cerveau de fonctionner de manière optimale. Par chance pour les végétariens, il existe des sources d’oméga3 non animales. Comme par exemple : l’avocat, mais aussi l’huile de colza, la noix, ou encore les germes de maïs.

http://www.cuisineaz.com/diaporamas/aliments-remplacer-viande-2059/interne/1.aspx