Food evolution : qu’est-ce qui a changé dans notre quotidien ?

green bloom allie accessibilité, nouveauté, traçabilité et redécouverte du naturel

Avec le digital, les consommateurs ont modifié leur manière de s’alimenter ou de s’approvisionner au quotidien, préfigurant ainsi un changement profond et durable des usages, comme nous n’en avons pas connu depuis des décennies. Si le digital et les nouvelles technologies ont clairement modifié les comportements des consommateurs et bouleversé leurs habitudes alimentaires, est-ce pour le meilleur ?

Tentons de comprendre quels sont les bénéfices immédiats et futurs de toutes ces nouvelles solutions numériques qui touchent à la fois le contenu de nos assiettes, mais aussi la façon dont ce contenu nous parvient.

La personnalisation
Au-delà du simple discours, il y a bien une tendance de fond à proposer des ingrédients et des services qui répondent plus intimement aux besoins de chacun. Que ce soit la livraison de repas à domicile, les services de coaching nutritionnel, ou bien encore l’explosion du phénomène des bières artisanales, chacun peut désormais composer et adapter son alimentation de manière totalement personnalisée à ses goûts, ses humeurs et ses contraintes horaires. […]

L’accessibilité et l’immédiateté
Jamais nous n’aurons eu un accès aussi large à une variété grandissante de produits frais, voire locaux, et quasiment en temps réel. Que ce soit les fermes urbaines ou bien encore les plateformes de produits de la ferme, un nombre croissant de projets s’activent à réduire le temps d’accès à la fraîcheur et à l’authenticité. Même Amazon propose désormais un service « farm to door » (aux États-Unis pour l’instant). La réduction du temps passé à s’approvisionner, voire à être livré, est l’une des réponses les plus attractives aujourd’hui, car la grande majorité d’entre nous ne planifie pas et choisit au dernier moment ce qu’elle va manger. […]

La variété et la nouveauté
Grâce aux appareils connectés, aux imprimantes 3D ou encore à l’avancée de la robotique, une déferlante de nouveaux repas va faire irruption dans notre cuisine. En parallèle, les agriculteurs et les centres de recherche développent de nouveaux ingrédients et de nouvelles variétés, qui répondent à notre frénésie de saveurs et de nouveauté; les chefs, désormais assistés par l’intelligence artificielle, concoctent de nouvelles combinaisons de goûts et de textures, qui repoussent les limites de la nouvelle cuisine.

La transparence et la traçabilité
[…] Le développement conjoint des capteurs, de la communication sans fil et des technologies informatiques de sécurité, sans oublier l’arrivée de nouvelles technos comme le testeur de gluten portable Nima, permettent donc désormais de tracer les produits individuellement, depuis le champ jusqu’à l’assiette, pour connaître leur origine, leur mode de fabrication, les validations qualité qu’ils ont subies. Nous allons donc de toute évidence vers une alimentation plus saine et plus traçable, de nature à rassurer le consommateur.

La redécouverte du naturel
[…] Un nombre croissant d’experts, de start-up et d’industriels s’accordent à dire que nous sommes au seuil d’une nouvelle révolution agricole, dans le sens où les surfaces cultivables, les troupeaux et les agriculteurs aujourd’hui disponibles ne sont plus extensibles, alors que les besoins alimentaires vont augmenter d’un tiers dans les 30 ans à venir. Certains anticipent aussi l’effet des changements climatiques sur les capacités de production d’ingrédients indispensables à notre alimentation actuelle, et qui vont demander de trouver des substituts pertinents.
Ceci explique la floraison de projets et de produits qui réinventent des plats du quotidien tout en intégrant des protéines végétales à fort potentiel nutritif -coco, pois, légumineuses, céréales- ou des microalgues, tout en sachant imiter et reproduire de manière industrielle les saveurs et les textures que nous connaissons et apprécions. […]

La gestion de la rareté, des ressources et du surplus, et la valorisation des déchets
[…] Face au désastre écologique, nos choix alimentaires nous donnent l’impression d’agir en encourageant d’autres systèmes de production et de distribution. Manger est devenu un acte éthique et militant, alors que les enjeux sont multiples quant aux impacts de nos consommations sur les êtres humains, les animaux et l’environnement.
D’où l’avancement d’initiatives de plus en plus variées, afin de trouver des solutions vraiment opérationnelles pour optimiser les rendements sans impacter la nature, gérer les surplus et les invendus, et in fine assurer une meilleure traçabilité et redistribution des richesses.

Publié par Pascale Azria sur www.influencia.net le 18 septembre 2017

http://www.influencia.net/fr/actualites/tendance,food-social,food-evolution-est-ce-qui-change-dans-notre-quotidien,7721.html